Lebensbaum &

Labels

Nous achetons de préférence des labels. Les labels sont issus de l'agriculture biologique, ils se sont regroupés en coopératives agricoles comme Demeter, Naturland ou Bioland.

Nous préférons les labels

Les exigences de certification des coopératives bio dépassent l'utilisation d'engrais, le circuit économique ou l'élevage respectant les besoins des animaux mais concerne également les critères de l'ordonnance écologique de l'UE.

plus

Nous ne l'écrivons sur le paquet que pour les produits labellisés que nous recevons toute l'année (entre-autres café de plantation Demeter). Nous évitons ainsi de devoir changer d'emballages plusieurs fois par an : certaines fois avec le label, certaines fois sans le label. Les changements d'emballages sont dispendieux. Ils entraînent des coûts de stockage et de production inutiles que nous ne voulons pas répercuter sur nos clients. Pour des raisons de simplicité, nous renonçons aussi au label pour une grande partie de nos mélanges de thés et d'épices.

moins

L’association Demeter

Déméter, déesse des saisons, de la fécondité : en 1924, l’association Demeter a choisi une grande patronne. Mais l’association porte très bien son nom puisque, dans le respect de ses directives extrêmement strictes, l'agriculture biodynamique produit des matières premières de qualité exceptionnelle.

plus

Plus encore que dans l'agriculture biologique, dans l'agriculture biodynamique selon les enseignements de Rudolf Steiner, la ferme est considérée comme un organisme. Celui-ci doit subvenir lui-même à tout ce dont il a besoin. Le fumier ? Il provient de ses propres animaux, élevés dans le respect de leur nature. L’élevage est obligatoire dans les exploitations biodynamiques. Les aliments pour animaux ? Cultivés dans ses propres champs, du 100 % bio. L'utilisation d’engrais naturels provenant de l’extérieur, par exemple d’une autre ferme biodynamique, doit faire figure d’exception.

De toute façon, l’intention n’est pas de fertiliser le sol, mais de le stimuler : « Le paysan nourrit la vie dans les sols, pas les plantes », comme Rudolf Steiner expliquait cette approche.

 

moins