Gestion Durable Gestion Durable
28. décembre 2017

Emballages - Autant que nécessaire mais le moins possible

Ils doivent protéger les produits aussi bien que possible. Mais pour cela, nous ne voulons pas utiliser plus de matériaux que nécessaire. Et ce que nous utilisons, doit être recyclable de façon optimale dans le meilleur des cas.

Depuis 2006, nos sachets de thé sont composés de fibres vierges et sont entièrement recyclables – depuis 2011, ils affichent le label FCS. En ce qui concerne les fibres vierges, nous nous sommes décidés en toute conscience : nos produits doivent être ainsi protégés aussi bien que possible des traces d’huiles minérales. Dans l’état actuel, le papier recyclé en Allemagne est très chargé en huile minérale en raison des habitudes d’impression. Ce circuit doit être brisé. Pour cette raison, nous avons choisi de nouvelles encres d’impression – 100 % exemptes d’huile minérale. En même temps, une contribution importante pour la protection des ressources épuisables.

Le « plastique » autour de nos sachets à thé est depuis 2012 à base cellulosique : en quelques semaines, les films produits avec CO2 neutre se décomposent en leurs composants naturels dans le compost domestique. Les grandes installations de compostage ne sont pas si loin : malheureusement, les films compostables n’y sont pas reconnus comme tels et mis à part pour cette raison. Malgré cela, nous voulons éviter les plastiques issus de ressources épuisables. Quelqu’un doit bien commencer !

Nos sachets à thé en fibres de bananes sont partout compostables. Une seule agrafe sur une étiquette de carton ne peut pas endommager le compost. Nous l’avons fait contrôler par des experts externes.

Avec les palettes sur lesquelles nos marchandises sont expédiées, nous renonçons aux palettes à usage unique ou en plastique. Au lieu de cela, nous utilisons des palettes européennes en bois, qui sont systématiquement réutilisées.

Les palettes chargées doivent être enroulées d’un film étirable pour un transport sécurisé. En 2011, nous avons diminué par deux la quantité de matériaux d’emballage dont nous avons besoin, en passant du film soufflé au film laminé. Notre nouveau film est non seulement plus fin, mais il peut être beaucoup plus étiré et est donc ainsi plus économique d’emploi. Malgré l’économie réalisée, nous cherchons des alternatives compostables.

Nous utilisons plusieurs fois les grands cartons enveloppants nos produits finis, afin de minimiser les déchets de cartons. S’il en reste à la fin, cela est recyclé dans une papeterie de la région.

Certains trouveront peut-être que nous exagérons, mais à notre avis, il va de soi que de bons produits méritent de bons emballages.

 

Plus d‘infos

Reagenzgläser

Lebensbaum sans génie génétique

Unternehmen Notre entreprise

zum Artikel
Holzspäne

Fibres vierges – Pourquoi ?

Gestion Durable Gestion Durable

zum Artikel