Gestion Durable Gestion Durable
12. mai 2013

Parrainage de marais

La protection du climat commence devant la porte.
Moor

Les marais de Diepholz commencent juste devant notre porte. Certains collaborateurs s’y promènent après le déjeuner afin de réactiver l’énergie de leur corps et de leur esprit. Au bord du chemin, des plantes carnivores ou la Feuille morte du chêne – un papillon devenu rare. Nous voulons conserver la beauté rude et tranquille de ce paysage culturel unique et nous avons accepté en 2012 le parrainage pour les marais de Diepholz. Pas seulement pour le bien-être et la satisfaction de nos collaborateurs, mais également pour des raisons de protection climatiques globales. La science climatologique a identifié les marais comme immense réservoir de gaz carbonique. Une étude publiée en 2012 par l’association allemande de protection de la nature NABU constate : « Bien que la part des marais par rapport à la surface totale de la terre [...] ne se rapporte qu’à 3 pourcent, ils absorbent au moins 550 gigatonnes de gaz carbonique dans leur tourbe. Ils reçoivent ainsi plus de 30 pourcent du carbone fixé au sol par les systèmes écologiques... » Si le marais est asséché au sol pour la transformation en tourbe, comme c’est également le cas à Diepholz, le CO2 stocké s’échappe dans l’atmosphère. Dans le cas des marais de tourbe de Diepholz, on estime à 900.000 tonnes d’émissions de CO2 par an. Avec la remise en eau, notre objectif est qu’aucun gaz carbonique ne s’échappe plus des marais de Diepholz et à plus long terme, que le CO 2 soit même à nouveau absorbé. Ce projet futur ambitieux nous coûte 70 000 euros, répartis sur trois années. L’argent est attendu d’urgence : pour des mesures de remise en eau, mais également pour un accompagnement scientifique par le « Centre professionnel européen pour marais et climat » déjà présent

Plus d‘infos

Verpackung

Emballages - Autant que nécessaire mais le moins possible

Gestion Durable Gestion Durable

zum Artikel
Reagenzgläser

Lebensbaum sans génie génétique

Unternehmen Notre entreprise

zum Artikel